• fr
      • en
      • it
  • Le Salento

    Exploring Salento, Puglia

    Les Pouilles

    La province des Pouilles couvre la péninsule sud-est, aussi nommée de talon de l’Italie, et en partant vers le sud depuis l’aéroport de Bari ou de Brindisi, vous aurez vraiment le sentiment d’arriver au bout du chemin. Elle s’étend sur 400 km depuis son extrémité nord à la pointe sud de Santa Maria di Leuca où la terre vous imposera, dans un crissement de pneus, une halte inévitable là où les deux mers s’unissent. La côte orientale est baignée par la mer Adriatique et l’ouest par la douce mer Ionienne.

    C’est le bout du chemin, dans tous ses sens possibles. La première voie romaine, la Via Appia, finissait dans le port animé de Brindisi d’où partirent un jour les navires des croisés et, plus tard, en 109 apr. J.-C., la Via Traiana fut construite pour relier de façon plus directe Benevento à Brindisi. Les Pouilles étaient un carrefour de civilisations ainsi que le pont entre l’Est et l’Ouest.


    Cette région saturée d’histoire est ponctuée de cathédrales construites pour les croisés sur leur chemin vers la Terre Sainte, de châteaux souabes et normands, ainsi que de fermes fortifiées (les « masserie »). Dans le sud, le Salento est une plaine brûlée par le soleil, parsemée de petits villages au milieu d’oliveraies, une côte peuplée de villes baroques, dont la plus impressionnante est bien sûr celle de Lecce.

    Les curieux trulli coniques se blottissent dans la Vallée d’Itria, parsemée de villages blancs pittoresques, tandis que le parc national montagneux de Gargano est recouvert de forêts de hêtres. C’est ici que se trouve la plaine fertile de Tavoliere, où la plus grande partie du blé de l’Italie est cultivé. Les Pouilles sont le grenier du pays, une terre fertile qui produit la majorité de son huile d’olive, de son blé et de son vin.


    LE SALENTO

    Tracez une ligne imaginaire de Tarante, sur la côte ouest, à Brindisi à l’est : en dessous, c’est le Salento. Une presqu’île plate, fertile, bordée par deux mers et des sols riches couleur cannelle parsemés d’oliviers argentés, de figuiers de Barbarie ainsi que de vigne, sillonnés de murs en pierres sèches.


    Le Salento est ponctué de sites historiques, des dolmens messapes aux amphithéâtres romains. Vous pourrez flâner dans les villages où le grec est encore parlé, ou emprunter le dédale des rues enchevêtrées et découvrir le marché aux poissons animé de Gallipoli, avec son héritage grec, sarrasin et baroque. La ville historique byzantine d’Otrante, sur la côte Adriatique, est une autre merveille célèbre pour ses mosaïques et son château, tandis que Lecce, avec ses monuments sculptés dans une pierre crémeuse, est un authentique présentoir du style baroque.


    Si ces villes historiques constituent les richesses culturelles du Salento, les deux côtes en sont ses joyaux naturels. La côte Adriatique irrégulière est cisaillée de petites criques rocheuses. La côte Ionienne, surnommée de Maldives méditerranéennes, offre de longues plages de sable doré baignées par une mer turquoise.


    UGENTO

    Ugento est une petite ville tranquille du Salento. Outre son magnifique Castello, ses petites ruelles vous laisseront apercevoir sa cathédrale qui domine une place élégante ainsi que des églises baroques et byzantines. Vous y trouverez également un musée archéologique ultramoderne occupant un ancien monastère franciscain, doté d’une cour couverte d’un toit en verre qui protège la tombe d’un athlète du VIe siècle av. J.-C.


    Pourtant, malgré ces attractions, cette Italie a bien cinquante ans de retard, étant encore préservée des hordes de touristes. Bien qu’hors des sentiers battus, cette ville est située à seulement 4 km des plages privées animées qui bordent le ruban de sable blanc pur baigné par une mer azur.


    Share on: